Les Carnets Lozériens s’intéressent à la Nature, la Culture & la Société, aux faits qui les nourrissent et qu’ils nourrissent
Les Carnets Lozériens
Balade à Fortunio, murs murs...
SEMIS DE CULTURE(S)
ART BRUT : UNE EXPOSITION "HISTORIQUE" (ST-ALBAN) Un portfolio signé Jacques Fountès
Pourquoi Semis de culture(s) ? Eh bien, en fait, tout est dans la dénomination et chacun est libre de l'interpréter à sa guise.. Il n'empêche, au-delà d'une petite rubrique Agenda sélectif (né du choix des Carnets Lozériens), la rédaction privilégie les portraits de gens qui font, qui sont - du potier au musicien en passant par le fildefériste (y en a-t-il en Lozère !?), l'écrivain, le poète, le sculpteur, l'acteur, etc. Et puis, les Carnets comptent bien alimenter une rubrique Critique (livres, films, cd, dvd, expos...) en rapport ou non avec la Lozère. Les Carnets sont made in Lozère mais tous azimuts.
"Caché dans la maison des fous" Un livre vrai signé Didier Daeninckx Le dernier opus de cet auteur de polars (sans compter les essais) inspiré par l'anarchie, le hors normes et donc le hors les murs évoque l'hôpital psychiatrique de St-Alban-sur-Limagnole où se réfugie en 1943 la résistante Denise Glaser. Celle-ci côtoie durant quatre mois Paul Eluard et sa femme. Le poète rencontre Auguste Forestier, le "fou" peintre et sculpteur, qu'il fait découvrir à Jean Dubuffet - l'art brut prend en partie sa source en pleine montagne margeridienne. Cet hôpital, lieu de résistance à tous points de vue, a deux âmes, les docteurs Tosquelles et Bonnafé, des révolutionnaires en leur domaine, la psychiatrie. Ils ne parlent pas d'asile pour aliénés mais d'un "endroit qui met à l'abri de la folie du monde". Dans un article du Canard enchaîné, il est noté : " Non, Daeninckx n'a rien inventé. Zoomant sur cet asile perdu, il reconstitue sans fioritures, avec un immense métier, une vivante tranche d'histoire en forme d'hommage aux 40 000 malades mentaux dont la mort est "imputable aux directives sanitaires du régime de Vichy". Quant à l'héroïne de ce livre doucement "fou", elle finira dans la misère après une carrière à l'ORTF - gréviste en 1968, elle est ensuite licenciée en 1974. La norme n'aime pas la marge... "Caché dans la maison des fous" éditions Bruno Doucey, 128 pages, 14,50 euros
« Derrière la porte » (du ciel des Causses aux horizons cévenols) « Nouvelles » en terres anciennes Pour cette fin d’année 2016, Valérie Starinsky (Lozérienne d’adoption et infirmière anesthésiste à l’hôpital de Mende) propose sa première publication intitulée « Derrière la porte ». Quant elle n’est pas au « bloc », l’infirmière prend un bloc, un stylo et écrit ce qu’elle vit, voit, rêve au cours de ses escapades à cheval, à pied, dans les ondulations caussenardes et entre vallées et crêtes cévenoles. Décliné en trois tomes, ce recueil de nouvelles est une célébration de la nature. Au travers de personnages à la fois typiques et atypiques, l’auteure invite au voyage en terres cévenoles, au cœur des causses lozériens, où les destins de l’homme et de l’animal se côtoient et parfois se rencontrent sur fond de paysages uniques. Valérie Starinsky réside justement sur le causse de Sauveterre et tire son inspiration de personnages qui ont croisé, ou son chemin, ou son imaginaire. Ses nouvelles, au style simple et sobrement poétique, mettent en scène les saisons et les ambiances, les paysages et les émotions. Elles trouveront sans doute un écho chez tous les amoureux de la Lozère, ainsi que chez celles et ceux désireux de découvrir ces territoires uniques, propices à l’aventure… intérieure. Derrière la porte (du ciel des Causses aux horizons cévenols) Tome 1 : Les ailes du Méjean Tome 2 : Ô rage en Cévennes Tome 3 : Maux d’amour sur Tarnon Aux éditions Lacour-Ollé. En vente sur le site www.editions-lacour.com, à l’espace culturel hyper U Lozère, sur commande à la librairie Chaptal à Mende, et à la maison de la presse à La Canourgue. Pour contacter l’auteur : privatstar.v@gmail.com
Porte d'entrée Portraits, rencontres... Le Père siffleur La nature, par monts, vaux et maux Semis de culture(s) Politiques et Territoires Des massif, des histoires Chasse,faune Les échos de là-haut et là-bas PortfolioL'association Clapvideo participe à cette soirée via la projection de son opus "Pick Up". Clapvideo est un soutien du journal mensuel papier Carnets Lozériens. gensoulet.wixsite.com/clapvideo